CORONAVIRUS : PRÉVENTIONS – RECETTES

CORONAVIRUS : PRÉVENTIONS – RECETTES

Les coronavirus, qui doivent leur nom à la forme de couronne qu’ont les protéines qui les enrobent, font partie d’une vaste famille de virus dont certains infectent différents animaux, d’autres l’homme. Ils sont susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies. Chez l’homme, ces maladies vont du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.

Les symptômes les plus courants du virus sont la fièvre et une toux sèche. Certaines personnes peuvent également souffrir de courbatures, de maux de tête, d’une sensation d’oppression ou d’essoufflement. Ces symptômes évoquent une infection respiratoire aiguë ou des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement. Dans les cas plus graves, l’infection peut provoquer « une détresse respiratoire, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multiviscérale pouvant entraîner la mort », indique le ministère de la Santé.

Pour rappel : la maladie reste bénigne dans 80 % des cas ; elle est grave dans environ 15% des cas et critique dans 5% des cas. Les chercheurs estiment que le taux global de mortalité du virus est d’environ de 2 à 4%, avec des disparités selon les pays. Soit un taux supérieur à celui du virus de la grippe qui tue une personne sur mille (0,1%). Certains patients présentent également une forme asymptomatique du virus : ils sont porteurs du virus, sans en déclarer les symptômes, mais ils sont contagieux et peuvent le transmettre.

A lire aussi  ACCOUCHER FACILEMENT VOTRE BÉBÉ

Gestes adapter au quotidien pour éviter la propagation du virus

-Les deux choses sur lesquelles il est primordial d’insister sont : l’hygiène des mains et l’éviction des personnes visiblement malades »

-Se laver les mains fréquemment et correctement : « Bien se laver les mains (avec du savon et de l’eau) minimise risque d’être contaminer après avoir toucher une surface qui a été préalablement contaminée par une personne malade, puis de se toucher le visage, la bouche ou les yeux »,

-Avoir du gel hydro-alcoolique sur soi : dans la mesure où il n’est pas toujours possible de trouver un point d’eau et du savon en sortant d’un lieu public, le médecin invite à avoir toujours sur soi une solution hydro-alcoolique. Si vous n’en trouvez plus en pharmacie, il est possible d’en fabriquer à la maison.

A lire aussi  LES RACINES QUI SAUVENT DES FAIBLESSES SEXUELLES ET ÉJACULATIONS PRÉCOCES

Maintenir une distance « sociale » : « Il faut observer une distance de sécurité d’un mètre entre soi et une personne qui tousse ou qui éternue. C’est la distance qui permet de ne pas être touché par les gouttelettes du nez ou de la bouche susceptibles de contenir le virus » insiste notre interlocuteur. Lorsque l’endroit est confiné et qu’il n’est pas possible de respecter cette distance, le spécialiste recommande de « tourner le dos à la personne malade, afin que les sécrétions aient moins de risque de toucher le visage ».

-Eviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.

A lire aussi  COMMENT TRAITER LE SIDA AVEC LES PLANTES

-Éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux : nez, yeux et bouches sont autant de « portes d’entrées » possibles au virus. En période d’épidémie, il est préférable d’éviter au maximum de se toucher le visage avec les mains, potentiellement contaminées.

-Pratiquer une bonne hygiène respiratoire : dans le doute que nous soyons nous-même porteur du virus : tousser et éternuer dans le pli de son coude ou dans un mouchoir qui sera immédiatement jeté, limite une potentielle exposition de virus à notre entourage.

-Tousser ou éternuer dans son coude.

-Utiliser des mouchoirs à usage unique.

-Limiter au strict nécessaire ses déplacements.

Recette -Prévention

Recette

Faire la décoction des racines de fagara . Prendre un grand verre matin et soir

Recette 2

-Prendre le jus de gingembre avec quelques cristaux de menthe

Essayer ne coûte rien

Share on Facebook
Les commentaires sont clos.