Comment traiter l’hernie inguinale ?

Comment traiter l’hernie inguinale ?

Une hernie inguinale désigne la saillie d’un organe de la cavité abdominale, majoritairement une partie du tube digestif à travers une zone de faiblesse de la paroi abdominale et apparaissant au niveau de l’aine. La hernie inguinale est facilement identifiable, par l’existence d’une petite masse située au niveau du pli de l’aine.
Elle peut être d’origine congénitale par une anomalie de fermeture d’un canal embryonnaire, ou acquise par faiblesse de la paroi. Elle est localisée plus particulièrement au-dessus de la ligne de Malgaigne, repère anatomique situé entre l’extrémité du bassin et le pubis qui permet de la différencier de la hernie crurale qui elle, est située en dessous de cette limite. Le port de charges lourdes répétées, la constipation chronique, les difficultés à uriner (adénome de la prostate) et la grossesse par exemple peuvent favoriser l’apparition d’une hernie en raison de de l’augmentation de la pression abdominale.
Le port de lourdes charges appuyant sur l’abdomen, une augmentation du poids, une pathologie pulmonaire, une anomalie de la prostate entrainant des pressions sur l’abdomen pour réussir à uriner, chronique, ou une bronchite aiguë peuvent favoriser l’apparition ou le grossissement de la hernie. Une hernie inguinale se situe en général d’un seul côté même si certaines peuvent se situer des 2 côtés. Une hernie inguinale est une masse non douloureuse qui peut se réduire facilement sans douleur avec un ou deux doigts d’une main. Une hernie non compliquée peut apparaître inesthétique mais ne provoque en général aucune douleur sauf parfois par exemple lors de certains mouvements, d’épisodes de toux. En dehors de la différence de localisation, la hernie inguinale présente les mêmes symptômes que la hernie crurale. Les symptômes sont les suivants :
présence d’une masse abdominale que l’on peut réintroduire dans la paroi (en l’absence de complication) ;
indolore ;
s’extériorisant lors de la toux, de l’effort ou du passage à la position debout ;
pouvant être responsable d’une gêne.
 
La hernie peut se compliquer et devenir étranglée (on ne peut plus la mobiliser et la réintégrer). La douleur devient intense, la hernie n’est plus réductible, elle est plus grosse et très sensible. Elle peut entraîner une occlusion intestinale avec un arrêt des gaz et des matières au niveau intestinal.
 
Traitement par les plantes
 
Ingrédients
 
-Écorce de kigelia africana (arbre à saucisses en français )
-Ecorce de spathodea campanulata (Tulipier du Gabon en français )
– 9 amandes de palme ( voir en image)
 
Préparation
 
Mettre les ingrédients dans une marmite , ajouter de l’eau et préparer la tisane sur le feu
 
 
Mode d ’emploi
 
Enfants : Boire petit verre les matins
Adultes : Boire un grand verre matin et soir
 
 
Ce produit est disponible formule poudre
 
 
Savoir vivre
 
Share on Facebook
A lire aussi  LA GRAINE QUI SAUVE DES FAIBLESSES SEXUELLES ET ÉJACULATIONS PRÉCOCES

2 réactions au sujet de « Comment traiter l’hernie inguinale ? »

  1. Salut, selon votre description sur l’hernie inguinale, je pense que j’ai les symptômes de la maladie, mais je ne sais pas où trouver les deux plantes à savoir le kigelia africana (arbre à saucisse) et le spathodea campanulata ( Tulipier du Gabon), car dans mon pays le Burkina Faso on n’en trouve pas. S’il vous aidez-moi avec des arbres similaires pour que je puisse me soigner. Merci.

  2. Bonjour s’il vous plaît je sur footballeur je s’en la douleur mais les plantes que vous avez cité la on trouve pas ça ici s’il vous plaît vous avez pas d’autre plante qu’on peut retrouver rapidement j’attends votre réponse s’il vous plaît

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *