COMMENT TRAITER L’HERPÈS GÉNITAL ?

COMMENT TRAITER L’HERPÈS GÉNITAL ?

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible (IST) provoquée par le virus herpès simplex. Cette infection concerne environ 20% des adultes.sexuellement actifs La transmission du virus de l ‘herpès génital s’effectue au cours des relations sexuelles vaginales, anales ou orales. La transmission du virus peut s’effectuer si la personne infectée ne présente aucune manifestation de l’herpès. De nombreuses personnes infectées par
L’herpès génital se manifeste par des picotements et des démangeaisons dans la région génitale et l’apparition de vésicules qui éclatent ensuite. Les poussées d’herpès peuvent également entraîner de violentes douleurs.
Première poussée d’herpès
La première poussée d’herpès (primo infection) est souvent précédée dans les heures précédentes par des manifestations proches de celles provoquées par un syndrome grippal : fièvre, fatigue, maux de tête, douleurs musculaires et troubles urinaires avec difficultés à uriner.
 
L’herpès génital entraîne l’apparition de vésicules au niveau du vagin, du col de l’utérus et sur la vulve, mais également près de l’anus. Des lésions peuvent aussi apparaître sur les cuisses ou les fesses. Des ganglions sont généralement présents au niveau de l’aine.
 
L’herpès génital entraîne l’apparition de vésicules sur le pénis, autour des testicules, près de l’anus, ou sur les cuisses et les fesses. Comme chez la femme, des ganglions peuvent être présents au niveau de l’aine.
 
Les risques d’une transmission du virus de l’herpès au fœtus dépendent en grande partie de la date à laquelle le virus a été contracté pour la première fois. Les risques chez le fœtus de développer une infection liée à l’herpès lorsqu’un premier contact avec le virus de l’herpès a eu lieu avant la grossesse sont difficiles à apprécier. Il est indispensable de prévenir son gynécologue de la survenue de cet épisode afin de limiter les risques pour le fœtus.
 
Des mesures de prévention seront proposées à la future maman. Un traitement antiviral pourra également être prescrit pendant la grossesse et au moment de l’accouchement. Une césarienne pourra être envisagée.
 
Si la future maman développe pour la première fois un herpès génital au cours de sa grossesse, il existe dans ce cas un risque de transmission, au cours de l’accouchement. Il faut prévenir le gynécologue de la survenue de l’Herpès génital afin de mettre en oeuvre des mesures de précaution nécessaires et d’envisager un traitement antiviral.
 
Si l’épisode du premier herpès génital survient au cours du premier trimestre, le risque de transmission est élevé. Un traitement peut être envisagé
 
Si l’épisode du premier herpès génital survient au cours du dernier trimestre, l’accouchement devra s’envisager par césarienne en raison du risque de transmission de l’infection au nouveau-né. Un traitement peut être prescrit à la maman et au bébé si l’accouchement a eu lieu par voie vaginale.
 
Si la future maman n’a jamais eu d’herpès génital avant sa grossesse, les risques existent néanmoins. De nombreuses personnes peuvent avoir été en contact avec le virus et ne jamais présenter les manifestations de l’herpès génital. Le risque de transmission de la mère au bébé au cours de l’accouchement est possible. Le diagnostic d’Herpès génital peut être alors révélé si le bébé présente un herpès.
 
 
Traitement
 
Ingrédients
 
 
-Feuille de Annona muricata (corossol en français )
-Feuille de ximenia americana(citron de mer en français )
-Feuille de caesalpinia bonduc (bonduc en français )
-Racine de annona senegalensis ( corossol sauvage en français )
-Racine de caesalpinia bonduc (bonduc en français )
 
 
Préparation
 
Mettre les ingrédients dans une marmite pour en faire la tisane
 
Mode d’emploi
 
Boire un grand verre matin et soir et en faire la toilette intime (pour les femmes ) et les hommes les parties infectées les soirs
 
Faire usage de ce traitement pendant 3 a 6 mois pour une guérison complète
 
Renouvelez la tisane chaque deux semaine
 
NOUS DISPOSONS LA FORMULE POUDRE DE CE PRODUIT
 
Savoir vivre
 
 
Share on Facebook
A lire aussi  Comment durer plus longtemps au lit ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *